Brest rural. Loïc Duprat, 100 % Breizh !

Source Photo Le Télégramme

Pour Loïc Duprat, « le centralisme étatiste n’a que trop duré ». Candidat de l’Alliance 100 % Breizh sur Brest rural, ce chargé de gestion au Crédit mutuel Arkea souhaite que la Bretagne puisse bénéficier d’un statut particulier, comme la Corse ou la Catalogne.

Alliance 100 % Breizh, le Parti Breton, Oui La Bretagne… on s’y perd. C’est quoi la spécificité de votre mouvement ?

Le système électoral français est défavorable aux partis régionalistes, car il a pour but de désigner les représentants des partis politiques nationaux pour l’ensemble des Français. L’alliance 100 % Breizh est une déclinaison du mouvement 100 % Eco Citoyens, à laquelle le Parti Breton s’est associé, qui permet à chaque région de présenter un projet spécifique à son territoire, tout en étant présent au plan hexagonal : cette alliance n’est ni de gauche, ni de droite, mais véritablement citoyenne.

Citez deux nouvelles lois que vous défendrez au Parlement si vous êtes élu.

 

En priorité, il faut légiférer sur la décentralisation de plus de pouvoirs décisionnels et budgétaires. Il est temps de reprendre en main la gestion de nos territoires, en adoptant une politique de proximité qui soit en accord avec leurs spécificités. La législation doit intégrer nos atouts et contraintes, s’affranchir des restrictions administratives qui nous empêchent de soutenir nos artisans, agriculteurs, pêcheurs et entreprises, et de mener une politique sociale adaptée. Il faut aussi revoir le découpage des régions, fait sans concertation et en dépit du bon sens. La réforme a été un gâchis, une occasion manquée de régler un contentieux qui n’a que trop duré. Il faut créer enfin une véritable Bretagne à cinq départements, gage de cohésion et de dynamisme économique. Une Bretagne forte pour peser face au centralisme français, capable de se faire entendre dans le concert Européen.

Pourquoi faut-il voter pour vous ?
Parce que je suis le seul à porter un projet tourné vers une plus grande autonomie qui porte des valeurs auxquelles je suis profondément attaché : vivre, décider et travailler au Pays. Il faut préparer l’avenir de nos enfants, ici et en Europe, tout en défendant l’histoire et la culture de la Bretagne. Nous sommes forts lorsque nous sommes unis. L’épisode de l’écotaxe en est le plus bel exemple : hors du dogmatisme habituel des partis français, nous avons su dépasser nos clivages et lutter efficacement contre la mise en place d’une nouvelle taxe, dont nous n’aurions jamais vu le bénéfice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *